[sg_popup id=1]
اليوم : الأربعاء 24 يوليو 2019 - 8:47
موقع سوس سبور

BOXE / Nordine Oubaali, un champion franco-marocain de grande class

Nous avons été agréablement surpris d’apprendre, en début de semaine, qu’un grand champion de boxe s’est révélé et de quelle manière, dans la capitale mondiale de la boxe Las Vegas. En effet ce samedi 19 janvier 2019 une nouvelle étoile de boxe professionnelle s’est imposée en remportant le championnat du monde WBC, catégorie « coqs », en battant un boxeur américain. Il d’agit du franco-marocain Nordine Oubaali qu’on ne va pas oublier de sitôt, et qui a réussi à venir à bout de l’américain Rau’shee Warren. Ce qui lui a permis de devenir le nouveau patron du championnat WBC (World Boxing Council) des poids coqs.

Nordine Oubaali devient ainsi le premier franco-marocain à décrocher à Las Vegas un tel titre prestigieux après un parcours fulgurant fait de sueur et de travail. Notre champion a en effet commencé à s’adonner à la boxe depuis l’âge de huit ans sous la houlette de son frère et coach Ali. Il a joué en tant qu’amateur 206 matches et réussi à décrocher 187 victoires, ce qui n’est pas rien. Il a aussi participé lors de cette étape d’amateur à deux éditions des Jeux Olympiques, Pékin 2008 et Londres 2012, sous les couleurs de la France son pays de naissance et de formation. En tant que professionnel notre Oubaali a joué jusqu’à présent 15 matches en réalisant autant de victoires dont 11 par KO. Sa dernière victoire, la 15ème et sûrement la plus précieuse, lui a valu la plus précieuse des ceintures, emblème du titre mondial WBC.

Signalons enfin que notre champion qui a été félicité pour son exploit par SM le Roi Mohamed VI appartient à une famille originaire d’Agadir. Son père feu Azzouz Oubaali qui a immigré en France lors des années soixante du siècle dernier a été lui aussi un passionné de la boxe. Le titre mondial décroché par son fils Nordine est comme un hommage posthume à ce père combattant qui a cravaché toute sa vie. Ses efforts et ses sacrifices, ça se voit à travers notre grand champion, n’étaient pas vains. Ecoutons notre champion : « Après tant de sacrifices, de doutes, de travail, je suis fier de ce qu’on a accompli ensemble avec mon frère et coach Ali. Une pensée pour mon père, paix à son âme, et pour toute ma famille, mes amis, mes partenaires qui me supportent ». Merci à toi aussi grand champion.

Abdellatif Bouzit « Baamrani »

ترك الرد

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *